aucun commentaire pour l'instant

DEBRIEF D’UN WEEK-END HISTORIQUE POUR NOS P’TITS BOU’NIAKS :

Départ aux alentours de 8h30 direction Auxerre pour l’événement Graines de Track, accompagné.e.s de 3 parents pour ce déplacement. Nos P’tits Bou’niaks sont arrivés aux alentours de 11h45, et hop direction cours de règles rapido avant d’aller récupérer leurs sandwichs, et se préparer pour les cours de l’après-midi.

Les coachs eux, se sont réunis autour de « tables rondes » pour discuter de l’avenir des Juniors, et notamment pour la future organisation de l’Équipe de France de Roller Derby Junior.
Les expériences de chacun.e au sujet de la mise en place et de la gestion d’une équipe sont alors abordées avec la présence de Miss Gadin, Missy Hammer et de nombreux coachs (Pontarlier, Chalon sur Saône, Nantes, Calais, Tours, Dijon), et avec la participation de quelques arbitres et de la Head NSO du weekend « La mèche TséTsé » des Brussels derby Pixies.
Nous discutons également d’une future mise à disposition d’une documentation officielle, et de tout un tas d’éléments pour l’évolution de cette section en France.

Et voilà que l’après midi commence déjà, ni une, ni deux les filles et les garçons se sont « géré.e.s » seul.e.s et sont prêt.e.s à écouter les conseils de leurs coachs du week-end. Ielles sont entraîné.e.s et conseillé.e.s sur des exercices d’agilité pour l’amélioration du patinage et du travail de triangle principalement, de 13h30 à16h00.
Après tous ces efforts, l’heure du goûter s’impose, les enfants vont en profiter pour gober un morceau de gâteau, des crêpes au Chocolat Hum qu’ielles sont gourmand.e.s ces P’tits … Il est maintenant temps de passer à un temps d’échanges sur les valeurs du Derby. Élément essentiel de notre sport : LES VALEURS ! … Après la réflexion, le réconfort et un petit match clôture cette première journée du Bootcamp (N1/N2 et N3).

Les différents bambins vont alors se réjouir de commencer à jouer, car il faut avouer qu’ielles n’attendaient que ça.
Pouvoir enfin montrer ce qu’ielles savent faire et ce qu’ils ont appris depuis qu’ielles ont chaussé leurs premiers patins à roulette et pour certain.e.s cela à commencé tôt !

Il est déjà 17h, et voilà le premier match N1/N2 commence, ielles sont trop choupi , mais commencent déjà à être des petites panthères malgré tout… Ces petits bou’d’choux n’ont peur de rien et ont un smile de fou.

17h30, match pour les N3, ielles sont grand.e.s, motivé.e.s et prêt.e.s à faire grincer les roues sur le track.
Les regards sont braqués sur eux, ielles vont tout donner.

La fin de journée a sonné, et il est l’heure de rejoindre l’Auberge de jeunesse, où tout le monde a prit le temps de passer à la douche avant de manger les délicieux spaghettis bolognaise préparés un peu par tout le monde. Pendant que certain.e.s créaient des comptes fan pour leur coach &TAC.

Et oui c’était une vraie petite colonie, les enfants ont participé aux différentes tâches, ils ont bien ris et remplis leurs petits estomacs. (Mention spéciale pour Romane et aux mamans de Liséa et d’Emmie pour avoir prit le temps d’aller faire les courses pour le repas et le petit déj du lendemain matin).
Après le repas, petit briefing pour les matchs du dimanche, et au dodo.

Réveil à 7h00 et RDV au Gymnase à 8h00 pour commencer la longue journée de matchs qui nous attendent.

1er MATCH : Nous commençons les premier.e.s et affrontons « Les Dead Dragibus » de Calais pour le niveau N2. Nos Bou’niaks ont eu du mal à se coordonner et à se mettre dans le matchs, mais après quelques petits rappels tout s’est déroulé comme sur des roulettes pour eux, il s’en est fallu de peu pour qu’ils arrachent la victoire. Nous sommes fière d’eux, cela annonce que du bon pour la suite.

2ème MATCH : contre une équipe mixée, « Les Foudres rouges »
Nous les pensions confiant après le match contre Calais, mais nous avons dû faire intervenir les plus grand.e.s pour les épauler les plus jeunes.

3ème MATCH : qui sera certainement le bon… c’est en forgeant qu’on devient forgeron paraît-il… Où nos jeunes recrues arriveront à prendre confiance et comprendre tout ce qui se passe sur le track…

Et voilà qu’en milieu de journée, le 1er match des N3 pointe le bout de son nez, ils affrontent « Les Black Stars » qui est aussi une équipe mixée, et arrachent la victoire à 4 points.
Ce match s’est déroulé à une vitesse grand V, nos effectifs ont été réduits par l’absence de certain.e.s grand.e.s plus expérimentés, les présent.e.s ont dû assurer, partir 1 fois sur 2, voir à chaque Jam pour les plus en forme.
Nos juniors ont grave assurés, et ont su tout donner pour montrer leurs capacités, c’était un match intense, que les Bou’Niaks ne sont pas près d’oublier, les adverses ne les ont pas épargné et on montré qu’ils n’étaient pas là pour enfiler des perles !

4ème MATCH de la journée, le retour de nos p’tits N2, pour affronter « Les vents d’Anges » de Chalon-sur-Saône. Equipe jeune, autant dans leur création, que dans l’âge des sportives, (équipe exclusivement féminine).
Nos N3 ne sont pas intervenu.e.s sur ce match, les N2 ont pris confiance et se sont sentis confiant sur ce match. Ielles ont vraiment gérés ont su nous montrer que nos conseils avaient été écoutés pour réaliser un jeu propre et simple. Une 3ème belle victoire pour les Auvergnats.

Il est déjà 16h30 et c’est bientôt la fin de ce weekend de folie, dernier match de la journée et de nos p’tits Bou’Niaks. Celui que nos N3 attendent avec impatience parce qu’ielles commencent à bien se connaître maintenant… L’équipe N3 des « Dead Dragibus » de Calais.
Match intense encore une fois, où les Bou’Niaks ont dû tout donner avec un effectif un peu « serré », des N2 ont participé à cette rencontre, et ne se sont pas démonté.e.s… Une nouvelle défaite contre ces calaisiens,mais ielles ont la niaks, on finira par les avoir peut être un jour !

17h : l’heure de la cérémonie de fin a sonné, remerciements, pour les organisateurs, les ref, les NSO, les équipes et les parents.

L’heure du départ est arrivée, il est 18h30, les douches sont prises et tout le monde sent bon c’est partit pour les 3h30 de route nous attendent avant de retrouver nos maisons Auvergnates.

Des paillettes, du talent, de l’envie, un week-end historique pour l’histoire du Derby Français.
Nos Bou’Niak’s ont beaucoup appris sur eux-mêmes, sur leur niveau et sur ce qu’il reste à bosser pour évoluer et être meilleurs pour les prochaines rencontres. Nous avons un bon collectif, ielles ont su se motiver et s’encourager aussi bien dans les bons que dans les mauvais moments. Bonne humeur et fair play étaient au rendez-vous. Et on peut vous dire que ces P’tis Bouts ont un bel avenir devant eux.

A très bientôt pour de nouvelles aventures de notre section Junior.

Poster un commentaire